Don de la CEDEAO au Comité National de Lutte contre la Drogue (CNLD): le Contrôleur Général de Police D. Franck Elvis COMPAORE représente le Ministre de la Sécurité.

Dans le cadre de la mise en place du Réseau Ouest Africain d’Epidémiologie sur la Consommation de Drogues (WENDU), la CEDEAO a offert du matériel d’une valeur de douze (12) millions de franc CFA au Comité National de Lutte contre la Drogue (CNLD).
Ce matériel, composé de vidéos-projecteurs, de postes téléviseurs, d’ordinateurs, d’imprimantes multi-fonction, d’armoires et de fournitures de bureau, est destiné à faciliter les collectes de données stratégiques en matière de lutte contre la drogue au Burkina Faso.

La cérémonie de remise qui a été présidée par le Secrétaire Permanent du CNLD, représentant Monsieur le Ministre de la Sécurité, a eu lieu le jeudi 25 Mars 2021 dans la salle de réunion du Service Psychiatrique du Centre Hospitalier Universitaire Yalgado OUEDRAOGO (CHUYO) en présence du Représentant Résident de la CEDEAO, du Directeur Général dudit Hôpital, du Professeur Arouna OUEDRAOGO, Chef du Service Psychiatrique du CHU Yalgado OUEDRAOGO ainsi que de nombreux collaborateurs de cet hôpital.


Pour Monsieur Tiéna COULIBALY, Représentant Résident de la CEDEAO au Burkina Faso, ce don s’inscrit dans la politique de proximité de la CEDEAO avec les peuples des pays membres de cette organisation sous-régionale. Il estime que la question de la drogue est une préoccupation essentielle des peuples et il est nécessaire de les appuyer dans leur lutte contre ce fléau.
Le plus heureux du jour était le Professeur Arouna OUEDRAOGO, Chef du Service Psychiatrique du CHU Yalgado qui n’a pas caché sa satisfaction et estime que c’est un réel soulagement pour le réseau puis qu’il est le Point Focal National du projet WENDU. Pour lui, ce matériel permettra de résorber l’épineuse question de collecte des données sur le trafic illicite et l’usage des drogues au Burkina Faso.

Quand au Contrôleur Général de Police D. Franck Elvis COMPAORE, Secrétaire Permanent du CNLD, il a salué, au nom du Ministre de la Sécurité, Président du CNLD, l’accompagnement constant et la franche collaboration de la CEDEAO et qualifié ce don d’une action humanitaire dans la mesure où l’établissement d’une base de données permettra un meilleur suivi des sujets liés aux questions de drogue. Il a promis au Représentant Résident de la CEDEAO que le CNLD fera un bon usage du matériel qui lui a été offert.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*